Les bienfaits du travail manuel

Et si je vous disait que je ne médite jamais, mais que j’ai quand même trouvé un moyen de me reconnecter à l’instant présent, de faire le vide dans mon esprit et de développer ma confiance en moi et ma fierté. Cela vous intrigue ? Cela tombe bien, c’est l’objectif : vous intriguer et vous inviter à lire cet article jusqu’au bout !

Je m’intéresse de plus en plus aux vertus des activités manuelles, puisque j’en ai moi-même expérimenté les bienfaits. Ma curiosité naturelle m’a amené à lire de nombreux articles sur le sujet et je voulais aujourd’hui vous partager quelques découvertes et mon expérience.

smartphone

Trop de connexion, tue la connexion

Depuis plusieurs années, le constat est navrant mais il est là. Nous sommes de plus en plus connectés, et nos occupations de plus en plus numériques : jeux sur le smartphone, échanges avec nos proches, réseaux sociaux, tv, écrans… Bref. Nous sommes de moins en moins connectés à la matière, au sens du toucher, et à l’instant présent. Notre capacité d’attention et de concentration s’en voit largement impactée selon les neuro-scientifiques.

Travailler de ses mains, un bienfait santé !

Plusieurs études scientifiques ont démontré combien faire travailler nos mains à des activités manuelles et créatives pouvaient nous faire du bien !

Vous entendrez souvent les crocheteuses et tricoteuses dirent combien le tricot les détend. C’est tout à fait vérifié cliniquement parlant, puisque des études montrent que le rythme cardiaque d’une tricoteuse baisse significativement pendant et après une séance de tricot, son niveau de stress aussi, du coup !

Travailler de ses mains, avec le sens du toucher, créé également de nouvelles connexions neuronales. Car nos mains sont les parties externes du corps les plus pourvues en capteurs sensoriels et sensitifs. C’est entre autre pour cette que les maisons d’accueil des malades d’Alzheimer travaillent tellement avec le sens du toucher ! Cela semblerait être un excellent moyen de prévenir ces malades dégénératives !

 

tricot

Travailler de ses mains, se reconnecter à l'instant présent et apprendre à ralentir.

Travailler de ses mains, nécessite d’être vraiment concentré sur le moment présent en pleine conscience (sinon tu peux oublier un point, ou un rang, laisser une vilaine coulure de peinture sécher, un gâteau bruler, te blesser en manipulant des outils tranchants…)

Réaliser un geste précis, avec pour objectif de créer un objet, pour peu qu’il y ait suffisamment de challenge et en même temps de plaisir à réaliser cette tâche, permets de vivre un moment de flow, de déconnexion, de méditation presque ! Une méditation active, certes, mais un état de détente, et de concentration extrême qui permets de faire le vide en soi et de faire un reset de son petit vélo dans la tête ! … et d’oublier la montre et le rythme trépidant de nos vies bien remplies.

Je peux vous dire que cela me sauve de beaucoup de ruminations négatives ou positives d’ailleurs. Quand mon cerveau se mets à bouillonner, à surchauffer, j’attrape mes pinceaux et je peins ! Et tout à coup je perds tellement la notion du temps quand je peins, que je suis obligée de me mettre des alarmes sur mon téléphone pour ne pas oublier de faire telle ou telle chose : comme aller chercher les enfants à l’école par exemple !

Mais c’est également réapprendre la patience. Réaliser un objet de ses mains, cuisiner un plat, nous oblige à ré apprivoiser la notion de temps, et l’attente. Dans notre société où tout nous pousse à chercher à gagner du temps, travailler de ses mains nous oblige à « en perdre », car souvent réaliser une oeuvre concrète nécessite du temps, temps qu’on ne pourra pas consacrer à faire autre chose en même temps !

Travailler de ses mains, retrouver du sens !

Je suis convaincue que tous les jobs tertiaires, les yeux rivés sur des écrans toute la journée, réalisant des tâches complexes et si abstraites, peuvent faire perdre à certains d’entre nous le sens de la vie professionnelle.

A quoi bon remplir des tableaux de chiffres, développer tel ou tel programme, coordonner une équipe, vendre à tout prix tel service ou produit ? Pour quel résultat ? Etre le tout petit maillon d’une chaîne de production tellement gigantesque et tellement déconnectée de la vraie finalité de son travail… Cela peut amener à faire un burn-out.

Une excellente émission de France Inter, « Grand bien vous fasse » a consacré l’un de ses numéros de mars au  travail manuel et aux reconversion d’une partie de la population de travailleurs du tertiaire dans l’artisanat ! (à écouter ici). En effet, beaucoup de ces reconvertis racontent combien ils ont retrouvé du sens dans leur vie professionnelle depuis qu’ils ont sauté le pas. Je ne peux qu’ajouter mon témoignage aux leurs.

travail poterie

Travailler de ses mains, exprimer sa créativité ! un moyen de développer la fierté et sa confiance en soi et en sa créativité !

Faire une activité manuelle en loisirs ou en faire son métier, permet d’exprimer enfin sa créativité quand elle ne peut plus s’exprimer dans notre vie professionnelle.

Exercer une activité créative, permet aussi de se vider la tête après une journée/semaine de travail un peu trop chargée intellectuellement.

C’est aussi un excellent moyen de retrouver de la confiance en soi, de la fierté. Cela permet aussi de travailler sur son perfectionnisme parfois maladif ! Un objet fait main ne sera jamais aussi parfait que le même objet fabriqué par une machine. La matière, les fournitures, nous obligent parfois à revoir notre idée originale ! Mais c’est aussi ce qui fait son charme et apprend l’humilité.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier