Seconde vie d’un bridge

Le métier du relooking de meuble et le métier de tapissier sont très complémentaires. La profession de tapisser m’avait d’ailleurs un moment titillé avant que je prenne la voie de la décoration d’intérieur. L’envie de refaire un siège me poursuivait depuis quelques temps… je cherchais, sans chercher, un projet de siège facile à refaire pour m’initier à la tapisserie. Il a suffit que je vois passer début 2018 une annonce sur Le Bon Coin un peu par hasard, avec un bridge en piteux état, pas trop cher, avec ce dossier « moustache » qui m’a plu du premier coup d’oeil pour que je me dise « go ».

Évidemment, pour m’initier j’ai de suite pensé à Nathalie, ma copine Le Crapaud Charmant qui lançait  ses cours d’initiation

Un fauteuil bridge à dossier "moustache" en piteux état !

Récupéré dans un état vraiment pitoyable, il a fallu vraiment en prendre soin, le nettoyer en profondeur pour repartir sur une bonne base. Le siège avait du prendre l’eau en restant à l’extérieur, et comme il était recouvert d’un skaï, matière plastique qui n’est pas très respirante, toute la garniture avait abrité une jolie culture de champignons en tout genre !

Après un dégarnissage salissant, et me faisant découvrir un peu plus à chaque étape l’état désastreux des bois… il a fallu traiter le bois, avec un produit de traitement des bois de Camaëlle, et de l’eau de javel, car les propriétés antifongique de la Javel m’ont paru les plus adaptées pour être certaine d’éradiquer l’invasion des champignons et stopper leur prolifération.

 

fauteuil bridge à moustage à restaurer
avant le dégarnissage
skaï-bridge-avant-traitement
pendant le dégarnissage
pendant le dégarnissage
complètement dégarni

Réfection du siège chez le Crapaud Charmant

Une fois les bois mis à nu, ne sachant pas encore bien de quelle couleur j’allais peindre les bois, j’ai démarré la réfection à l’atelier du Crapaud Charmant avant d’entamer la peinture.

Ce n’est pas tout à fait comme cela que se passe une réfection complète de siège avec peinture des bois. Normalement, la peinture intervient entre le dégarnissage et la réfection du siège.

Quelques jours de travail plus tard (entre 6 et 7 je crois… je ne sais plus exactement, car c’était en juin et juillet 2018…) il était de nouveau opérationnel !

Pour les tissus, je voulais du motif, de la couleur, du pep’s. Et un truc un peu fou fou. J’imaginais même un tissu un peu dandy à motif moustache, pour rappeler la forme du dossier, mais malgré les recherches de Nathalie, pas moyen de trouver un motif moustache dans les collections d’éditeur de tissus d’ameublement… Messieurs et Mesdames les designeurs des maisons d’édition, si vous lisez ce billet, sachez qu’il y a peut-être une idée à creuser !

Mon choix s’est finalement porté sur des tissus de chez ALDECO, le motif vague « Ever Lasting » et le velour uni « Siège » en coloris bleu turquoise.

J’avais évidemment pris des photos de toutes les étapes de la réfection (avant la pose du tissu de finition), mais mon téléphone a rendu l’âme entre temps et impossible de récupérer les photos. Vous avez donc les archives des stories Instagram que j’avais réalisées durant les différentes étapes de la réfection…

 

le sanglage
le crin emballé dans la toile forte
Détail-couture-fauteuil-bridge
Montage des pièces de tissu
Détail-dos-fauteuil-Bridge
Toile forte du dossier
Couture-du-dos-du-fauteuil-Bridge
Couture invisible
Clous-tapissier-fauteuil-bridge
Pose des clous de tapissier

Peinture des montants en bois et protection

Assez classique d’un premier abord, c’était à moi de rendre tout cela un peu moins classique en peignant les bois avec une couleur qui répondrait parfaitement au turquoise des tissus. Cela n’a pas été facile d’oser la couleur ! Mais après tout, je me suis dit : « au pire, je le repeint ».

Après avoir tergiversé et longuement hésité entre plusieurs couleurs de la gamme Camaëlle, c’est en me baladant dans le rayon peinture d’un grand magasin de bricolage que j’ai trouvé le jaune que je voulais !

Plus lumineux que la teinte Genêt de Camaëlle, j’ai choisi un jaune de la marque ID Paris. Cela a été l’occasion pour moi de tester cette peinture dont une cliente m’avait parlé. Facile à appliquer car assez liquide, bien couvrante, alors que les jaunes sont réputés pour ne pas être très couvrants… J’ai été plutôt satisfaite du résultat.

J’ai protégé le tout avec du Résipur, car définitivement, c’est la protection que je préfère chez Camaëlle, notamment pour les pieds de fauteuils qui prennent des coups d’aspirateur, de serpillière. Sans doute que je finirais par mettre un couche de Vitri’Mat, car je trouve du coup que le jaune brille de trop quand il est proche d’une source lumineuse !

 

S'apercevoir ensuite que cette association bleu et jaune pour un fauteuil j'y avais déjà pensé !

Quelques semaines après avoir terminé mon bridge, je suis retombée sur ce dessin réalisé durant mes études de déco dans un cours de revisite de mobilier (en 2014) !! Velours, couleur jaune mate, tout y est ! Quelle ne fût pas ma surprise en m’apercevant que cette idée de fauteuil bleu et jaune était déjà passée par mon esprit. Comme quoi quand vous avez une idée, elle peut rester longtemps tapis dans votre esprit avant qu’elle ne prenne finalement corps ! Alors croyez en votre créativité et en vos idées. Dessinez, laissez leur de la place pour s’exprimer. Même si elles ne se concrétisent que des années après ! …

 

Bergère bleue et Jaune
20190201_095541

Alors si vous aussi vous avez envie de vous initier à la tapisserie et de redonner vie et couleur à un vieux fauteuil de famille ou à une trouvaille de brocante, Le Crapaud Charmant a plusieurs dates de stages prévues… Pour en savoir plus, il suffit de cliquer ci-dessous 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier