Moi j’dis, ça sent le sapin !

Nous voilà à quelques jours de début décembre… C’est donc ces jours-ci ou jamais qu’il va falloir partir à la quête du compagnon idéal de votre mois de décembre, j’ai nommé le roi des forêt ! Et vous vous êtes plutôt de la team Sapin naturel, sapin synthétique ou sapin DIY en bois de récupération, ou pas de sapin du tout ?

Dans la famille Hirondelle, on a toujours préféré le sapin naturel. Il arrive à la maison le 1er week-end de décembre après que Monsieur Hirondelle ait passé le samedi au travail (le seul samedi de l’année travaillé, inventaire annuel oblige…)  dans une exclamation générale et une excitation partagée entre parents et enfants ! Il est installé et décoré le dimanche matin en famille, sous la direction de Madame Hirondelle, la pro de la déco, n’ai nommé bibi ! En pyjama, et au son des chants de Noël. Ben ouais, y’a pas de mal à se faire du bien !

Un sapin (presque) naturel

Le seul truc qui pourrait me faire abandonner le sapin naturel, c’est le sapin (presque) naturel en bois de récup’. Et cette année j’ai franchi le pas (bon juste pour mes ateliers et pour tester le concept…) parce que nous avons quand même commandé un sapin naturel…

Et je pense ne pas être la seule à avoir sauté le pas, car on voit fleurir les sapins DIY en bois sur Pinterest et sur les réseaux sociaux (et que mon atelier a remporté un joli succès, il était complet en moins de 15 jours et j’ai eu beaucoup de demandes !)  L’avantage de ces sapins en bois récupéré, c’est qu’ils ne perdent pas leurs aiguilles, mais sont à base de matière naturelle (oui j’insiste, mais c’est tellement important pour moi d’être au contact de la nature surtout en cette période de l’année où on est enfermé chez soi)

Naturel, parce qu’il peut être à base de bois flotté, de branches récupérées lors d’une ballade, de bois plus travaillé en menuiserie, ou de bois de récup’ de type palette (et la plupart du temps, les palettes sont en bois résineux, style Pin Douglas, donc presque du sapin quand même…)

Naturel, mais sans aiguilles ou sans saletés générées par le roi des forêts ! (« Yes ! » réponds la ménagère de moins de 50 ans  qui essaie de concilier vie pro et vie perso sans que sa maison ne ressemble à un joyeux bordel, surtout en cette période de fête et de frénésie ou la fatigue s’accumule chez tout le monde !)

Pour l’odeur, laissez tomber, le bois des palettes ne sent rien (si si je vous jure !) Les branches que vous ramasserez auront peut-être encore quelques jours la bonne odeur de forêt de laquelle vous les aurez extraites… mais guère plus. Par contre on peut tout à fait imaginer placer chez soi, une bonne bougie avec une belle odeur de sapin et de forêt pour pallier à ce manque olfactif !

Un sapin original, unique !

L’avantage avec le sapin DIY, c’est qu’il n’y a pas de limites, et que vous pouvez tout à fait l’imaginer complètement excentrique, et très différent de toute ce qu’on peut voir comme déco à Noël.

Comme une toile à peindre vous pouvez vous permettre d’y exprimer toute votre créativité ! 

Minimaliste, maximaliste, très épuré… 

Exit les boules colorées, les guirlandes qui clignotent ? Et si vous mettiez juste des  mots en pochoirs ? Juste des éléments naturels ? … 

Mais si vous tenez aux décorations traditionnelles, il sera un magnifique support pour recycler toutes vos vieilles guirlandes et boules colorées !

 

Vous pouvez même imaginer le faire très coloré, d’inspiration ethnique, tout petit sur une toile à peindre, avec les jouets et les figurines de vos enfants que vous recyclez… ou alors graphique avec des bandes de couleurs… 

Bref, on fait ce qu’on veut ! Et c’est aussi ça la magie de Noël ! 

Une vraie solution zéro déchets, et idéale pour les minimalistes !

Pour les petits espaces, voici une solution idéale !

Il suffit de choisir de réaliser un modèle en 2D, à plat, quoi ! A suspendre, ou à poser le long d’un mur et le tour est joué. Pas besoin de dégager 2m² de votre salon pour lui faire une place !

Et a raison d’un sapin à 30 euros par an (prix moyen pour un sapin de taille moyenne de bonne qualité), le sapin DIY sera un sapin naturel à moindre coût qui pourra être réutilisé (ou pas) chaque année ! Surtout si vous faites le choix d’aller chercher dans la nature la matière naturelle. 

Cela vous coûtera peut-être un peu plus cher, si vous récupérez une palette (vous pouvez en trouver dans les zones industrielles pour pas cher, et vous en trouvez aussi d’occasion dans certains entrepôts qui se sont spécialisé dans la revente des fameuses palettes. Encore plus cher si vous faites le choix d’aller acheter du bois déjà travaillé en magasin de bricolage. Cela dépend le style de sapin que vous souhaitez… 

Quelque soit la solution pour laquelle vous opterez, un budget reste incompressible : le petit matériel d’assemblage vous obligera à de menues dépenses (vis, ficelles…) à moins que vous alliez jusqu’au bout de la démarche et que vous trouviez des éléments déjà en votre possession que vous réutiliserez (les fameuses vis qui traînent dans le vide poche, ou les bout de ficelle mises de côté « au-cas-où »… )

Et le vôtre, de sapin, il ressemblera à quoi cette année ?

Oh, oui… moi je veux voir vos beaux sapins, rois des forêts ! Alors partagez-moi vos idées, vos réalisations, sur ma page facebook, ou en commentaire (mais je ne sais pas si on peut mettres des photos … oups !)

Je devais aussi vous proposer suite à cet article de vous inscrire à l’atelier sapin DIY en bois de palette que j’organise le 8 décembre 2018… mais il est déjà complet ! Si par contre vous voulez être tenu au courant des prochains ateliers, vous pouvez toujours aller sur la page agenda, ou vous inscrire à ma newsletter pour recevoir l’agenda et les rappels régulièrement ! 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier